Les cosmétiques bio, une alternative plus respectueuse de votre peau

L’origine des cosmétiques bio

Le produit cosmétique étant destiné, à la base, à être mis en contact avec la peau ou toute autre partie du corps humain, certains utilisateurs (notamment ceux souffrant d’allergie à certains produits chimiques de synthèse) souhaitent avoir la garantie, via les cosmétiques bio, de ne pas utiliser des cosmétiques qui pourraient être néfastes pour leur santé. De plus, la prise en compte grandissante des questions environnementales participe à l’essor de ces cosmétiques. Ils sont reconnus comme tels par la présence d’un label. Différents labels existent et ont des cahiers des charges différents.

Dans le langage courant, la cosmétique biologique se distingue ainsi de la cosmétique conventionnelle portée par l’industrie traditionnelle. Il convient également de distinguer la cosmétique biologique de la cosmétique naturelle : les produits cosmétiques biologiques sont des produits naturels alors qu’un produit cosmétique naturel n’est pas nécessairement biologique.

On peut désigner de cosmétique biologique :

  • un produit de l’industrie ayant un label ;
  • un cosmétique fait maison suivant une recette ;
  • une matière première seule (par exemple l’utilisation d’une huile végétale comme démaquillant).

(source wikipedia)

Des effet néfastes sur votre santé au quotidien

Beaucoup de gens se concentrent surtout sur les prix ou la marque et donc le marketing lié à cette marque et aux bienfaits prodigués par leurs produits.

Parfois on contrôle la présence ou non de tels ingrédients, exemple le paraben, l’aluminium ou d’autres encore…

Malheureusement, on n’oublie ou bien l’on ne sait pas que toutes ces marques et tous ces produits sont chimiques et bien que leurs effets soient parfois avérés ils sont basé sur des ingrédients de synthèse qui peuvent causer des allergies et d’autres problèmes bien plus grave à moyen ou long terme. Bon nombres d’études le démontre, ils imprègnent notre organisme.

Les principaux risques associés aux cosmétiques sont cutanés : irritation plus ou moins forte, allergie, photosensibilisation. Mais il y a pire, la multiplication des ingrédients chimiques dans de nombreux produits appliqués quotidiennement favorise “l’effet cocktail” et leur accumulation persistante dans notre corps (urines, sang, cordon ombilical, lait maternel…).
Les conséquences sur la santé, ne sont malheureusement pas anodines comme en témoignent la progression inquiétante des cancers hormonaux, des maladies chroniques, des allergies… Dans le même temps la fertilité diminue dramatiquement, les troubles neurocomportementaux (autisme, hyperactivité) explosent et de nouvelles maladies émergent (hypersensibilité chimique, fibromyalgie…). Une véritable “épidémie mondiale” qui provoque 63 % des décès dans le monde (88 % en Europe) selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

Sans oublier la pollution généralisée sur l’environnement.

image d'illustration produits chimique
cosmétique bio

Une alternative naturelle

Heureusement, un autre choix s’offre à nous, celui d’utiliser des cosmétiques naturels.

Depuis quelques années, le marché des cosmétiques naturels est en plein essor et nous offre aujourd’hui une large gamme de produits tels que :

Les crèmes de visage bio, les déodorants solides, les shampoings solides, les dentifrices solides, les rouges à lèvre bio, les soins du corps bio, les masques naturels, les démaquillant bio etc…

Tous vos besoins peuvent être couverts par des produits entièrement naturels et respectueux de votre peau, vos cheveux vos dents …

Il faut rappeler également que les produits ne sont pas testés sur des animaux et sont écoresponsables, car ils sont souvent commercialisés dans des contenants écologiques qui permette de réduire la production de déchets en plastique. En bref vous prenez soin de vous tout en prenant soin de la planète.

Il reste un point qui est celui du prix me direz-vous. Parfois et je dis bien parfois, les produits bio sont un peu plus cher. Pas forcement quand vous comparez avec certaines grandes marques qui profites de leur notoriété pour vous proposer des produits encore plus cher et sans forcement plus de résultats. Puis il faut prendre en compte les coûts de production qui sont plus élevés et le mode qui est tient plus de l’artisanal que de l’industriel. Certes il sera toujours plus simple et moins coûteux de produire des produits synthétiques, mais cela ne vaudra jamais un bon soin naturel. Donc pensez à ce qu’il y a de mieux pour vous et votre santé.

Règles de composition des produits cosmétiques bio

En effet, pour qu’un produit cosmétique soit reconnu « biologique », il doit respecter des règles de fabrication, de composition et de tests répondants aux cahiers des charges d’un label existant actuellement sur le marché. Ces labels ont été mis en place par des groupements ou des associations portant intérêt à la santé des consommateurs.

Ces labels sont :

Chaque label a un cahier des charges différent et plus ou moins restrictif quant à la composition des produits. Ainsi, BDIH ou Ecocert demandent un pourcentage minimum de composants naturels ou issus de l’agriculture biologique. AIAB-ICEA quant à eux, encouragent à l’utilisation d’ingrédients et composants naturels mais sans donner de minima.

Les certifications ou labels ont tous un point commun : améliorer le niveau d’informations délivrés aux clients sur les produits et leur composition pour rendre leurs achats plus clair et transparent.

En tout état de cause, dans leur majorité, ces labels répondent à trois obligations principales :

Il peut être intéressant de comparer les cahiers des charges de chaque label car les obligations en termes de pourcentage de produit naturels et de produits issus de l’agriculture biologique ne sont pas les mêmes. Il faut également regarder les produits qui doivent être bannis des compositions car selon le label, certains sont autorisés ou non.